mar 03

Les différents types d’imprimantes

clip_image001

Imprimer est son rôle, mais plusieurs systèmes existent quant à la méthode utilisée pour parvenir à ce résultat, voici les principes différents:

L’imprimante (en anglais printer) est un périphériques permettant de faire une sortie imprimée (sur papier) des données de l’ordinateur.

Il existe plusieurs technologies d’imprimantes dont les plus courantes sont :

· l’imprimante à marguerite ;

· l’imprimante matricielle (également appelée imprimante à aiguilles) ;

· l’imprimante à jet d’encre et imprimante à bulles d’encre ;

· l’imprimante laser.

De nos jours, les imprimantes à marguerite et les imprimantes matricielles ne sont quasiment plus utilisées.

L’imprimante à marguerite

1)Les imprimantes à marguerite sont basées sur le principe des machines dactylographiques. Tous les caractères sont imprimés en relief sur une matrice en forme de marguerite. Pour imprimer, un ruban imbibé d’encre est placé entre la marguerite et la feuille. Lorsque la matrice frappe le ruban, celui-ci dépose de l’encre uniquement au niveau du relief du caractère.

Ces imprimantes sont devenues obsolètes car elles sont beaucoup trop bruyantes et très peu rapides.

L’imprimante matricielle

2)L’imprimante matricielle (parfois appelée imprimante à aiguilles, imprimante à impact ou en anglais Dot-Matrix printer) permet d’imprimer des documents sur le papier grâce à un « va-et-vient » d’un chariot comportant une tête d’impression.

La tête est constituée de petites aiguilles, poussées par des électro-aimants, venant heurter un ruban de carbone, appelé « ruban encreur », situé entre la tête et le papier.

clip_image001

Le ruban de carbone défile afin qu’il y ait continuellement de l’encre dessus. A chaque fin de ligne un rouleau fait tourner la feuille.

clip_image002

Les imprimantes matricielles les plus récentes sont équipées de têtes d’impression comportant 24 aiguilles, ce qui leur permet d’imprimer avec une résolution de 216 ppp (points par pouce ou en anglais dots per inch, notés dpi).

3)L’imprimante à jet d’encre et à bulles d’encre

*La technologie des imprimantes à jet d’encre (Bubble jet printers) a été originalement inventée par Canon, elle repose sur le principe qu’un fluide chauffé produit des bulles.

Le chercheur qui a découvert ce principe avait mis accidentellement en contact une seringue remplie d’encre et un fer à souder, cela créa une bulle dans la seringue qui fit jaillir de l’encre de la seringue.

Les têtes des imprimantes actuelles sont composées de nombreuses buses (jusqu’à 256), équivalentes à plusieurs seringues, chauffées entre 300 et 400°C plusieurs fois par seconde.

Chaque buse produit une bulle minuscule qui fait s’éjecter une gouttelette extrêmement fine. Le vide engendré par la baisse de pression aspire une nouvelle goutte.

clip_image003

On distingue généralement deux technologies :

· Les imprimantes à jet d’encre, utilisant des buses possédant leur propre élément chauffant intégré. La technologie utilisée est ainsi thermique.

· Les imprimantes à bulles d’encre, utilisant des buses possédant une technologie piézo-électrique. Chaque buse est associé à un quartz piézo-électrique, qui, excité sur sa fréquence de résonance, se déforme et éjecte la goutte d’encre.

4)L’imprimante laser permet d’obtenir des tirages papier de qualité, à faible coût et avec une vitesse d’impression élevée.

En revanche le coût d’acquisition d’une telle imprimante la réserve à des usages semi professionnels ou professionnels.

L’imprimante laser utilise une technologie proche de celle utilisée dans les photocopieurs. Une imprimante laser est ainsi principalement constituée d’un tambour photosensible (en anglais « drum ») qui, chargé électrostatiquement, est capable d’attirer l’encre afin de former un motif qui sera déposé sur la feuille de papier.

Le fonctionnement global est le suivant : un ioniseur de papier charge les feuilles positivement. Le laser charge le tambour positivement en certains points grâce à un miroir pivotant. Ainsi, l’encre sous forme de poudre (toner), chargée négativement, se dépose sur les parties du toner ayant été préalablement chargées par le laser.

En tournant, le tambour dépose l’encre sur le papier. Un fil chauffant (appelé coronaire) permet enfin de fixer l’encre sur le papier.

clip_image005

Ainsi, l’imprimante laser, n’ayant pas de tête mécanique, est rapide et peu bruyante.

On distingue en fait deux technologies pour les imprimantes laser : « carrousel » (quatre passages) ou « tandem » (monopasse).

· carrousel : Avec la technologie carrousel, l’imprimante effectue quatre passages pour imprimer un document (un par couleur primaire et un pour le noir, ce qui fait que l’impression est en théorie quatre fos moins rapide en couleur qu’en noir).

· tandem : Une imprimante laser exploitant la technologie « tandem » dépose chaque couleur en un seul passage, les toners étant disposés parallèlement. Les sorties sont aussi rapides en noir qu’en couleur. Cette technologie a toutefois un prix de revient plus élevé, la mécanique étant plus complexe. Elle est donc réservée en principe aux imprimantes laser couleur de milieu ou de haut de gamme.

5)L’imprimante LED

Une autre technologie d’impression concurrence les imprimantes laser : la technologie LED (Light Emitting Diode). Avec cette technologie, une rampe de diodes électro-luminescentes polarise le tambour au moyen d’un rayon lumineux très fin, permettant d’obtenir de très petits points. Cette technologie et particulièrement bien adaptée pour l’obtention de hautes résolutions (600,1200 ou 2400 ppp).

Etant donné que chaque diode est à l’origine d’un point, la cadence d’impression ne souffre presque pas des différences de résolution. De plus, cette technologie est dépourvue de parties mobiles, ce qui permet de concevoir des produits moins coûteux, mais aussi plus robustes et plus fiables.

Encros ne cite les marques qu’à des fins de compréhension lors de l’usage de ses différents produits, afin de guider l’utilisateur de manière efficace. Les marques appartiennent respectivement à leurs propriétaires et ne peuvent être comparées avec les produits de la marque Encros, ces derniers possédant leurs propres spécificités et exigences techniques.